Roye du 5 juin

Sur ce Roye du 5 juin, le groupement de Saint-Omer avait équipé cinq pigeons de bague GPS, cinq pigeons confirmés. Voici les tracés (général, départ, arrivée, milieu). Lâché à 13h15, ce concours s'est déroulé de manière catastrophique, avec de nombreuses pertes (avec des pigeons signalés dans la semaine jusqu'en Alsace, Allemagne et Suisse). Les premiers pigeons sont constatés au centre du rayon vers 15h15, le concours se terminant à 17h pour un vol assez court (98 km pour le point court, 143 km pour le point extrême).

Les pigeons équipés étaient les suivants :

  • Eric Mockelyn (Campagne-les-Wardrecques - Tracé rouge). Le pigeon a parcouru 254 km (au lieu de 117 km). Il est rentré en fin d'après-midi, vers 17h20. Au lâcher, le pigeon a pris la bonne direction en suivant l'autoroute A29 avant de prendre subitement vers le Sud-Est pour Saint-Quentin avant de corriger vers le Cambrésis où il pique cette fois vers le Sud-ouest pour rejoindre Bapaume et une route de retour habituel.
  • Julien François (Setques - Tracé vert). L'enregistrement de la bague s'arrête à 16h03 alors que le pigeon vole du côté de Fourmies, après une incursion en Belgique jusqu'aux abods de Mons. A 16h03, il avait volé 196 km. Lors des premières minutes de vol, le pigeon accompagne celui d'Eric Mockelyn le long de l'A29. Les deux pigeons se séparent à Brie où celui de Julien François part sur Péronne avant lui aussi de survoler le Cambrésis puis le Valenciennois. Alors qu'il s'enfonce dans le Hainaut belge, le pigeon prend alors vers le Sud et la Sambre. Le pigeon est rentrée à Setques à 20h17. Il a certainement volé plus de 400 km.
  • Dylan Quéval (Enquin-lez-Guinegatte - Tracé bleu). Le pigeon a parcouru 267 km (au lieu de 103 km). Il est rentré à 17h55. Du lieu de lâcher, le pigeon prend plein Est, puis le Sud-Est pour aller faire une boucle du côté de Noyon. Le pigeon reprend ensuite son vol plein Nord. A l'entrée de la métropole lilloise, il fait demi-tour pour retrouver Liévin puis le Ternois avant l'Audomarois.
  • Didier Quéval (Setques). Auteur d'une quinzaine de premiers prix sur les concours de vitesse société, le pigeon n'est pas rentré.
  • Jean-Paul Garénaux (Vieille-Eglise). Rentrée lundi après-midi, le pigeon a perdu la batterie de la bague GPS  ; elle est peut-être dans un panier. Si vous la trouvez, merci de la retourner au groupement. Voilà à quoi cela ressemble :Gps ba

Le tracé général

Roye 2 general

Le départ

Roye 2 depart

A mi-parcours

Roye 2 milieu

L'arrivée

Roye 2 arrivee 1

Roye du 29 mai 2021

Roye gps 1

Sur ce Roye, cinq pigeons ont été équipés d'une bague GPS

  • en rouge, Jean-Paul Garénaux (Vieille-Eglise)
  • en marron, Didier Quéval (Setques)
  • en bleu, Julien François (Setques), voisin de Didier Quéval
  • en orange, Eric Mockelin (Campagne-les-Wardrecques)
  • en violet, Dylan Quéval (Enquin).

Plus de détails très vite... Les mêmes pigeons porteront une bague GPS sur le Roye de ce samedi. Quels enseignements pourrons-nous en tirer ?


La Ferté du 9 mai 2021

Avec deux bagues GPS et à l’initiative de Thibaut Enguerand (société de Fauquembergues), responsable scientifique du groupement, une première expérience de suivi des pigeons pendant un concours a été initiée sur La Ferté du 9 mai 2021, première épreuve de demi-fond de la saison. Cinq pigeons devaient être équipés de bague GPS mais l’expérience a été diminuée en raison d'impératifs sanitaires imprévus.

Par facilité logistique, deux vieux pigeons de la société de Fauquembergues ont été équipés. Le premier est la propriété de Michel Dubois : le pigeon est un frère d’Invictus, as pigeon européen, et a déjà volé Barcelone ; il s’agit donc d’un pigeon expérimenté. Le second est un deux ans de Thibaut Enguerand : il s’est classé l’an passé 38/7300 sur Saint-Junien yearlings Nord-Pas-de-Calais.

Quelques jours avant le concours, les pigeons ont été habitués à la bague GPS avec une bague factice. La bague GPS a été placée à la mise en loge. Une fois les pigeons bagués avec la bague GPS, ils ne sont plus repris en mains, la bague étant programmée pour commencer à enregistrer aux premières heures du jour du lâcher.

Enlogés le samedi 7 mai, les pigeons ont été lâchés à La Ferté (Loiret), dans un contingent de plus de 4000 pigeons. A 7h, il faisait 16° C sur place. Les pigeons ont été lâchés à 7h30 par très beau temps et le départ fut parfait. Le vent était de secteur sud à sud-est, faible à modéré, avec des rafales annoncées à 60 km/heure.

Les deux courbes vous permettent de suivre les deux pigeons : en bleu le pigeon de Michel Dubois, en rouge celui de Thibaut Enguerand.

Capture d ecran 2021 05 09 195103

Le pigeon de Michel Dubois

On voit clairement le pigeon qui a pris sa direction en 5 minutes et est déjà à 300m d'altitude.

Il part sur une ligne droite jusqu'à l'Est de Rouen à une altitude moyenne de 350 mètres, une altitude où les vents sont plus poussants de 15-20 km/h qu'à 10m de haut. Sa vitesse diminue progressivement jusqu'à Rouen, passant de 2000m/min à 1500m/min

Il fait son virage à Le Tréport pour finir son trajet en ligne quasi droite à 900 m.min.

Un total de 355 km pour 322 à vol d'oiseau.

Altitude maximum : 520 mètres.

Vitesse maximale : 2123 m/mn (127 km/heure)

Capture d ecran 2021 05 09 201950

Le pigeon de Thibaut Enguerand

Les pigeons de Michel Dubois et de Thibaut Enguerand un trajet similaire, à quelques kilomètres l'un de l'autre, jusqu'à Le Tréport mais passe dans la même minute au-dessus du Tréport.

C’est après que leurs routes se séparent… Celui de Michel Dubois entre dans la zone orageuse, celui de Thibaut Enguerand prend le littoral, vole plus vite et arrive plus tôt dans l’Audomarois mais pas au colombier… Le 38e NPC Saint-Junien yearlings 2020 se lance dans un périple pour aller saluer le fond du rayon et quel périple ! Il s’octroie une petite pause pain au chocolat, sur un toit près de la boulangerie pâtisserie de Leulinghem, de 11h25 à 11h42. Puis il profite du soleil et d’une pâture durant 40 minutes. Enfin une dernière pause d'1h40 cette fois-ci proche du canal de Calais, à Henuin, pas loin d’Audruicq, pour ensuite reprendre sa route et aller faire un petit tour au sud de Calais, puis repasser une troisième fois dans le secteur d'Acquin-Westbécourt et rentrer à son colombier de Wismes : il a volé 500 km au lieu des 326 et a semble-t-il voulu éviter la zone orageuse.

Altitude maximum : 665 mètres.

Vitesse maximale : 1925 m/mn (115 km/heure)

Capture d ecran 2021 05 09 202142

Ce 9 mai 2021, les vents de sud-est ont été soutenus et l'activité orageuse certaine à partir de 9h. Voici les cartes météos et de masses orageuses qui peuvent être mises en corrélation avec l'écart des pigeons :

Capture d ecran 2021 05 09 202449L'activité orageuse en fin de matinée.

Vent a 100m la ferte max35Vent a 250m la ferte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vent à la Ferté, à 100 et 250 mètres d'altitude. A 250 m, cela souffle plus : les pigeons ont pris ce courant favorable