Saint-Vincent international du 17 juillet

Avec le club des internationaux de Saint-Omer et l'accord des organisateurs belges, des bagues GPS ont placé sur des pigeons de Saint-Vincent international.

Ventusky st vincent

Les pigeons ont été libérés avec 24h de retard, donc le 17 juillet à 7h20, il y avait un bon vent de Nord-Est (15km/h constant). Les réglages d'enregistrement devaient nous donner 35h d'autonomie.

St vincent2

En bleu, le pigeon de James Maly of Waly, en rouge Alain Saison, orange Gaëtan Lemaire.

Tracé du pigeon de James Maly of Waly

Le pigeon a tout de suite pris la direction Nord, pour voler au dessus de la mer, en contournant le Bassin d'Arcachon, à une altitude très faible, rasant le sol (mer) pour ensuite remonter contre le vent donc Nord Est jusqu'au passage entre Royan et Angoulême, à 11h19, et il a ensuite repris plein nord, pour passer à la hauteur de La Rochelle à 12h34, la batterie est arrivée à bout de force a 13h18, entre La Roche-sur-Yon et Poitiers.
Le pigeon est resté à la hauteur du sol pendant tout le parcours, il a parcouru 314 km en 6h d'enregistrement, à une vitesse comprise entre 900 et 1050 m.min. Le pigeon de James est rentré le mercredi 21 à 6h du matin. La batterie a eu une autonomie de 30h33'.

Tracé du pigeon de Gaëtan Lemaire

Le pigeon de Gaëtan est parti directement en direction aussi, il est resté au dessus de la terre, en longeant la cote jusqu'au bassin d'Arcachon. La première 1h10 de vol s'est faite un peu plus rapidement que le reste du trajet, la vitesse était comprise entre 1100 et 1250 m.min.Il a continué à longer la côte jusque Royan pour ensuite paser à l'Est de La Rochelle et continuer sur une direction nord jusqu'à la hauteur de Nantes pour ensuite dévier un peu vers l'Est et rejoindre Caen dans la soirée à 19h39, heure de fin d'enregistrement.
Le pigeon a fait une pause d'1h de 17h20 à 18h20 proche d'Argentan, pour repartir dans la même direction et froler Caen pour que la bague s'arrête à 19h39 juste avant Deauville.

Sur cette image, le lieu de la pause :

Gaetan lemaire pause
La vitesse après la première heure(1150), était comprise entre 900 et 1050 m.min, et l'altitude à hauteur du sol. Le pigeon a parcouru 642 kms en 12h20 (11h20 de vol effectif).
La batterie a eu une autonomie de 37h.
Le pigeon s'est rendu quelques jours plus tard, dans la Somme à Tully. Merci à M. Belpaume qui nous a envoyé la bague par courrier.

Tracé du pigeon d'Alain Saison

Le pigeon d'Alain a un parcours très atypique, toujours en direction, et le plus direct des 3 tracés. La vitesse de départ est plus élevée que le reste du trajet, l'effet peloton, ou un vent plus faible sur le départ?
Ensuite on passe à une vitesse moyenne comprise entre 900 et 1050m.min. mais c'est là que les surprises commencent. Alain a raconté : "Il est comme chin maitre, y aime bien faire des pauses". I  ne croyait pas si bien dire. Déjà, le pigeon a bénéficié de 24h d'enregistrement de plus que les copains, normalement le paramétrage des bagues ne nécessite pas de changer les réglages entre 2 bagues donc elles partent toutes avec les mêmes jours et heures de départ et celle ci a mis en route le samedi ? Tant mieux pour nous.

Première pause de 10h53 à 12h09 dans un champ, 2e pause de 12h41 à 13h12 dans un champ proche de “les girauderies”, 3e pause de 14h08 à 14h45 encore dans un champ proche de "les arènes",
4e pause de 15h17 à 16h02 dans un champ à nouveau. L pigeon est alors à la hauteur de la Rochelle et en 6h40 de temps écoulé, il a parcouru 278 km. 5e pause de 16h15 à 16h30 à hauteur de Niort. 6e pause de 18h07 à 19h30 sur un toit de St Martin-de-sanzay, peut-être une première recherche d'un abris pour dormir car le pigeon s'arrête 30 minutes plus tard sur un autre toit.
puis à 20h08 le repos bien mérité arrive enfin pour une nuit, à proximité de la mairie de La Haute Rue (entre Angers et Tours), le pigeon a parcouru 442 km.
Debout à 6h38 pour reprendre le chemin de la maison pour refaire une petite pause de 8 à 9h au dessus de Le Mans et ensuite une grande pause de 10h à 13h30 quelques kilomètres plus loin
pour que la batterie s'éteigne à 14h proche de Touquettes, le pigeon a alors parcouru 587 km.
Il est remarquable de voir comment le pigeon arrive à être toujours en direction malgré toutes ces pauses. La batterie a eu une autonomie de 31h15'. Le pigeon est rentré le matin du samedi 24.

La première pause d'Alain Saison :

1er alain

La sixième pause d'Alain Saison :

6eme pause alain

La nuit d'Alain Saison :

Nuit alain saison

 

Roye du 5 juin

Sur ce Roye du 5 juin, le groupement de Saint-Omer avait équipé cinq pigeons de bague GPS, cinq pigeons confirmés. Voici les tracés (général, départ, arrivée, milieu). Lâché à 13h15, ce concours s'est déroulé de manière catastrophique, avec de nombreuses pertes (avec des pigeons signalés dans la semaine jusqu'en Alsace, Allemagne et Suisse). Les premiers pigeons sont constatés au centre du rayon vers 15h15, le concours se terminant à 17h pour un vol assez court (98 km pour le point court, 143 km pour le point extrême).

Les pigeons équipés étaient les suivants :

  • Eric Mockelyn (Campagne-les-Wardrecques - Tracé rouge). Le pigeon a parcouru 254 km (au lieu de 117 km). Il est rentré en fin d'après-midi, vers 17h20. Au lâcher, le pigeon a pris la bonne direction en suivant l'autoroute A29 avant de prendre subitement vers le Sud-Est pour Saint-Quentin avant de corriger vers le Cambrésis où il pique cette fois vers le Sud-ouest pour rejoindre Bapaume et une route de retour habituel.
  • Julien François (Setques - Tracé vert). L'enregistrement de la bague s'arrête à 16h03 alors que le pigeon vole du côté de Fourmies, après une incursion en Belgique jusqu'aux abods de Mons. A 16h03, il avait volé 196 km. Lors des premières minutes de vol, le pigeon accompagne celui d'Eric Mockelyn le long de l'A29. Les deux pigeons se séparent à Brie où celui de Julien François part sur Péronne avant lui aussi de survoler le Cambrésis puis le Valenciennois. Alors qu'il s'enfonce dans le Hainaut belge, le pigeon prend alors vers le Sud et la Sambre. Le pigeon est rentrée à Setques à 20h17. Il a certainement volé plus de 400 km.
  • Dylan Quéval (Enquin-lez-Guinegatte - Tracé bleu). Le pigeon a parcouru 267 km (au lieu de 103 km). Il est rentré à 17h55. Du lieu de lâcher, le pigeon prend plein Est, puis le Sud-Est pour aller faire une boucle du côté de Noyon. Le pigeon reprend ensuite son vol plein Nord. A l'entrée de la métropole lilloise, il fait demi-tour pour retrouver Liévin puis le Ternois avant l'Audomarois.
  • Didier Quéval (Setques). Auteur d'une quinzaine de premiers prix sur les concours de vitesse société, le pigeon n'est pas rentré.
  • Jean-Paul Garénaux (Vieille-Eglise). Rentrée lundi après-midi, le pigeon a perdu la batterie de la bague GPS  ; elle est peut-être dans un panier. Si vous la trouvez, merci de la retourner au groupement. Voilà à quoi cela ressemble :Gps ba

Le tracé général

Roye 2 general

Le départ

Roye 2 depart

A mi-parcours

Roye 2 milieu

L'arrivée

Roye 2 arrivee 1

Roye du 29 mai 2021

Roye gps 1

Sur ce Roye, cinq pigeons ont été équipés d'une bague GPS

  • en rouge, Jean-Paul Garénaux (Vieille-Eglise)
  • en marron, Didier Quéval (Setques)
  • en bleu, Julien François (Setques), voisin de Didier Quéval
  • en orange, Eric Mockelin (Campagne-les-Wardrecques)
  • en violet, Dylan Quéval (Enquin).

Plus de détails très vite... Les mêmes pigeons porteront une bague GPS sur le Roye de ce samedi. Quels enseignements pourrons-nous en tirer ?


La Ferté du 9 mai 2021

Avec deux bagues GPS et à l’initiative de Thibaut Enguerand (société de Fauquembergues), responsable scientifique du groupement, une première expérience de suivi des pigeons pendant un concours a été initiée sur La Ferté du 9 mai 2021, première épreuve de demi-fond de la saison. Cinq pigeons devaient être équipés de bague GPS mais l’expérience a été diminuée en raison d'impératifs sanitaires imprévus.

Par facilité logistique, deux vieux pigeons de la société de Fauquembergues ont été équipés. Le premier est la propriété de Michel Dubois : le pigeon est un frère d’Invictus, as pigeon européen, et a déjà volé Barcelone ; il s’agit donc d’un pigeon expérimenté. Le second est un deux ans de Thibaut Enguerand : il s’est classé l’an passé 38/7300 sur Saint-Junien yearlings Nord-Pas-de-Calais.

Quelques jours avant le concours, les pigeons ont été habitués à la bague GPS avec une bague factice. La bague GPS a été placée à la mise en loge. Une fois les pigeons bagués avec la bague GPS, ils ne sont plus repris en mains, la bague étant programmée pour commencer à enregistrer aux premières heures du jour du lâcher.

Enlogés le samedi 7 mai, les pigeons ont été lâchés à La Ferté (Loiret), dans un contingent de plus de 4000 pigeons. A 7h, il faisait 16° C sur place. Les pigeons ont été lâchés à 7h30 par très beau temps et le départ fut parfait. Le vent était de secteur sud à sud-est, faible à modéré, avec des rafales annoncées à 60 km/heure.

Les deux courbes vous permettent de suivre les deux pigeons : en bleu le pigeon de Michel Dubois, en rouge celui de Thibaut Enguerand.

Capture d ecran 2021 05 09 195103

Le pigeon de Michel Dubois

On voit clairement le pigeon qui a pris sa direction en 5 minutes et est déjà à 300m d'altitude.

Il part sur une ligne droite jusqu'à l'Est de Rouen à une altitude moyenne de 350 mètres, une altitude où les vents sont plus poussants de 15-20 km/h qu'à 10m de haut. Sa vitesse diminue progressivement jusqu'à Rouen, passant de 2000m/min à 1500m/min

Il fait son virage à Le Tréport pour finir son trajet en ligne quasi droite à 900 m.min.

Un total de 355 km pour 322 à vol d'oiseau.

Altitude maximum : 520 mètres.

Vitesse maximale : 2123 m/mn (127 km/heure)

Capture d ecran 2021 05 09 201950

Le pigeon de Thibaut Enguerand

Les pigeons de Michel Dubois et de Thibaut Enguerand un trajet similaire, à quelques kilomètres l'un de l'autre, jusqu'à Le Tréport mais passe dans la même minute au-dessus du Tréport.

C’est après que leurs routes se séparent… Celui de Michel Dubois entre dans la zone orageuse, celui de Thibaut Enguerand prend le littoral, vole plus vite et arrive plus tôt dans l’Audomarois mais pas au colombier… Le 38e NPC Saint-Junien yearlings 2020 se lance dans un périple pour aller saluer le fond du rayon et quel périple ! Il s’octroie une petite pause pain au chocolat, sur un toit près de la boulangerie pâtisserie de Leulinghem, de 11h25 à 11h42. Puis il profite du soleil et d’une pâture durant 40 minutes. Enfin une dernière pause d'1h40 cette fois-ci proche du canal de Calais, à Henuin, pas loin d’Audruicq, pour ensuite reprendre sa route et aller faire un petit tour au sud de Calais, puis repasser une troisième fois dans le secteur d'Acquin-Westbécourt et rentrer à son colombier de Wismes : il a volé 500 km au lieu des 326 et a semble-t-il voulu éviter la zone orageuse.

Altitude maximum : 665 mètres.

Vitesse maximale : 1925 m/mn (115 km/heure)

Capture d ecran 2021 05 09 202142

Ce 9 mai 2021, les vents de sud-est ont été soutenus et l'activité orageuse certaine à partir de 9h. Voici les cartes météos et de masses orageuses qui peuvent être mises en corrélation avec l'écart des pigeons :

Capture d ecran 2021 05 09 202449L'activité orageuse en fin de matinée.

Vent a 100m la ferte max35Vent a 250m la ferte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vent à la Ferté, à 100 et 250 mètres d'altitude. A 250 m, cela souffle plus : les pigeons ont pris ce courant favorable